15/05/2015

35 ans au service des victimes

A Huy, l'aide aux victimes a 35 ans.  C'est en 1980, en effet que l'Asbl Aide et Reclassement, alors de création récente, modifiait ses statuts pour y inclure l'assistance technique aux victimes d'infraction.  Peu de temps après, elle constituait une section victimologie à côté de l'équipe professionnelles qu'elle avait constituée pour mener ses actions auprès des détenus, ex-détenus et delogoSAV_bleu.gif leurs familles.

A la recherche d'une solution financière pour les victimes de la fusillade qui avait eu lieu l'année précédente, l'ASBL constatait rapidement que rien n'était prévu dans notre pays pour les victimes d'actes de violences dont l'auteur demeurait inconnu ou insolvable.  Tout en se préoccupant de la situation concrète des victimes et de leurs proches auxquelles des visites étaient rendues,  elle allait confier à sa section victimologie une recherche internationale sur l'indemnisation publique des victimes.

Deux ans plus tard, elle chargeait un nouveau collaborateur, Daniel Martin, criminologue de formation, de rédiger un livre blanc.  La publication, en 1983 du Livre blanc sur l'indemnisation des victimes d'infractions, avec l'aide de la Fondation Roi Baudouin et, quelques mois plus tard, l'organisation à Huy d'un colloque européen sur ce thème, allaient marquer le démarrage d'une vaste campagne visant à l'adoption d'une loi en la matière.

Dans la même temps, l'ASBL interpelait la Communauté française qui  lui confiait une expérience pilote d'aide sociale aux victimes. C'est dans ce contexte que voyait le jour le premier service d'aide aux victimes de la partie francophone qui allait mener de front une action d'aide aux victimes avec des initiatives contribuant au développement du mouvement en faveur des victimes dans notre communauté et sur le plan national.

Aujourd'hui, le Service d'aide aux victimes dispose, au 24, rue  Rioul, d'une équipe pluridisciplinaire forte de six collaboratrices qui ont pris en charge, au cours de l'année écoulée plus de 400 victimes.

Quant à l'ASBL Soutien aux victimes, elle a apporté son aide au lancement, par l' équipe du SAV hutois d'ateliers de redynamisation et de créativité.

logo SAVI.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.